Soutenance de thèse Isabelle Conte sur le bal des Quat’Z’Arts

Annonces jeudi 18 mars 2021

Catégories

Mise à jour du site (259)
Assemblées générales (4)
Annonces (10)


 

Notre Camarade Isabelle CONTE, après 8 années de recherches patientes et méticuleuses a soutenu avec grand succès sa thèse de Doctorat de l'École Pratique des Hautes Études (ÉPHÉ) intitulée « Le bal des Quat’Z’Arts (1892-1966). Quand la célébration de l’esprit d’atelier devient œuvre d’art. » 

 

La soutenance, en présentiel devant une vingtaine de personnes environ, s'est déroulée aujourd'hui de 9H à 12H dans la salle Vasari à l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA) 2 rue Vivienne à Paris (75002).

 

Le travail présenté est colossal et impressionnant :

- La partie étude de 628 pages.

- La partie catalogue de 398 pages réunissant 317 illustrations (cartes d'entrée, affiches, plaquettes).

- La partie annexe de 270 pages.

 

Le jury était composé de :

- Jean-Michel LENIAUD, Historien de l'art, Directeur d’études à l'ÉPHÉ et Directeur de la thèse d'Isabelle;

Jean-Claude YON, Historien, spécialiste de l'Opéra XIXème, Directeur d’études à l'ÉPHÉ et Président du jury.

- Bertrand TILLIEZ, Docteur en histoire de l'art et Professeur à Paris 1 Panthéon Sorbonne.

- Maurice CULOT, Architecte, diplômé à l'École Nationale Supérieure d'Architecture et des Arts à la Cambre-Bruxelles, membre de la direction AAM Editions (Archives d'Architecture Moderne) et collectionneur.

- Frédéric CHAPPEY, Maître de conférences en histoire de l'art à l'Université de Lille.

 

Anne- Marie CHÂTELET, Architecte DPLG., professeure d'histoire et de cultures architecturales à l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Strasbourg n'a pu, du fait des restrictions actuelles, être présente, mais cette dernière avait fait parvenir au jury ses commentaires et appréciations.

 

La présentation faite par Isabelle fut claire et pleine d'assurance face à un jury ,qui bien qu'acquis, fut très critique.

 

A l'issue de la soutenance un Pompier d'Honneur fut entonné par les camarades de l'Association 4'Z'Arts  qui avaient pu se libérer pour participer à l'évènement